clé usb pour potager

mildiou

Bonjour, je vous propose de découvrir, aujourd’hui,  l’une de mes lectures sur le MILDIOU. Vous qui me connaissez, vous savez très bien que je ne parle que d’ouvrages dont je suis entièrement satisfait, et celui-ci vaut vraiment le détour ; pour être franc, je le recommanderais à ma propre maman, si si, je vous assure.

.

.

Mon constat

.

J’ai l’impression d’entendre de plus en plus parler de ce fameux MILDIOU. Chaque année, beaucoup y sont confrontés, et lorsque toutes les conditions lui sont favorables, il faut être honnête qu’il fait de gros ravages.

Ce n’est que lorsque nous y sommes confrontés que nous nous prenons à penser :

.

Comment aurais-je pu l’éviter ?

.

Pour être franc, mis à part les quelques conseils de base comme de ne pas arroser les feuilles, d’éviter qu’elles ne touchent le sol … Je n’en sais pas grand chose.

.

Jusqu’à ce que …

.

Je rencontre une personne, du nom de Nicolas, que je considère comme un expert dans son domaine : la culture des tomates.

Il jardine depuis de nombreuses années et jamais aucune maladie n’a touché ses pieds de tomates. Incroyable tout de même, non ?

.

Un souvenir de l’une de nos conversations

.

Cela me rappelle une fois :

Tandis que j’entendais le MILDIOU frapper partout, au point de forcer les jardiniers à arracher leurs pieds de tomates et à ne pas déguster une bonne récolte, j’eus une petite conversation avec Nicolas, qui n’avait visiblement aucune inquiétude face au terrible mildiou.

.

Je lui dis :

Et bien, tu as eu de la chance car de nombreux jardiniers on été touchés cette année.

.

et vous savez ce qu’il m’a répondu ?

Je ne pense pas que j’ai eu de la chance, ceci vient des quelques gestes que je pratique qui me permettent de le prévenir.

.

N’allant pas plus loin dans notre discussion, c’est en lisant son livre Anti-mildiou que j’ai compris toute la signification de ces quelques mots.

En effet, la plupart des jardiniers commencent à prévenir les attaques de cette terrible maladie, pouvant détruire une grosse partie voire la totalité d’une récolte, à partir du moment où le pied est en terre, comme je le disais, en évitant d’arroser les feuilles, en ne les laissant pas toucher le sol …

Autant de gestes préventifs très efficaces, je suis d’accord ; mais avec Nicolas, ces gestes préventifs commencent dès le semis, ou dès lors que nous achetons nos plants de tomates.

.

A travers son livre Anti-mildiou , il nous explique pas à pas sa méthode de façon très concrète.

.

Au point que nous sommes complètement captivés au fil de la lecture, mais surtout nous comprenons et sommes prêts à appliquer, ces gestes qui font la différence.

.

Vous l’aurez compris, j’adore ce livre et son approche, et il fallait que je vous en parle

.

J’ai deux questions à vous poser

.

Vous avez envie d’en savoir plus sur cette méthode ?
Vous aimeriez bien être comme Nicolas et pouvoir dire autour de vous que vous n’êtes pas touché par le mildiou ?

.

Je vous propose donc de découvrir ce superbe livre, en cliquant sur le livre juste en dessous.

crédit : Alexis

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.