clé usb pour potager

boudin de terreVoici une nouvelle vidéo, au cours de laquelle je vous donne 3 astuces qui vont vous permettre de définir la structure de votre terre. La qualité de la terre étant l’un des premiers facteurs d’un potager productif. En tant que jardinier bio, nous adoptons une qualité d’observation et de compréhension des éléments qui nous entourent qui vont, bien souvent, nous aider à comprendre.

.

.

Tout d’abord : la vidéo

.

.

Voici le résumé de la vidéo + 1 info importante tout en bas 😉

.

Première astuce

Nous allons déterminer la souplesse de la terre à l’aide d’une fourche bêche qu’il suffira d’enfoncer dans la terre ; deux possibilités vont se présenter :

1/ La bêche entre facilement : cela veut dire que notre terre a une certaine souplesse

2/ Vous galérez à enfoncer la bêche, vous sentez comme une résistance, un barrage : cela signifie que votre terre est ou très compacte, ou qu’il y a des pierres, cailloux … en dessous.

.

potager surlevéSeconde astuce

Observer la couleur de notre terre ; une couleur sombre comme sur la photo ci-contre est un indicateur d’un bon taux d’humus, c’est à dire de présence de matière organique.

potager pleine terre

Vous pouvez constater la différence entre ces deux photos dont je parle dans la vidéo. Ce potager ci-contre est celui que je présente dans la vidéo.

Troisième et dernière astuce

Le test du boudin de terre, ses possibilités et explications :

1/ Si le boudin de terre tient bien : bonne structure globale, il y a un bon taux d’argile.

2/ Le bémol : si vous arrivez à faire un anneau avec, cela signifie que le taux d’argile est trop important.

3/ Entre vos doigts, en frottant ce boudin de terre, vous pourrez sentir une sorte de poudre : ceci est le limon.

En bref, une bonne terre doit avoir une bonne proportion entre le limon et l’argile, mais doit être aussi  chargée en humus.

.

Au cours du dernier test,  nous allons effriter ce boudin de terre afin de le casser entre nos doigts ; s’il se casse facilement en petits morceaux, cela est un bon indicateur car il y a un bon échange entre l’eau et l’air.

.

Pour conclure et aller plus loin

.

Personnellement, je pense que des tests payants ne sont pas nécessaires dans un premier temps. Ces quelques astuces vont, dans un premier temps, vous permettre de déterminer la qualité générale de votre terre. Quelques précisions :

1/ Dans un sol normal : tout va normalement pousser sans problème

2/ Dans un sol calcaire : pas de problèmes non plus sauf pour certains végétaux comme les myrtilles, châtaignes …

3/ Dans un sol acide : rien ne va pousser.

.

Mon conseil : l’idéal est de réserver ce genre de test payant uniquement en cas de gros problème avec votre potager ; c’est à dire après une, voir plusieurs années potagères si vous vous rendez compte que vos plantes ne poussent pas, les récoltes sont mauvaises voir nulles, que vous vous êtes également remis en question, dans ce cas : OK cela peut valoir le coup d’investir dans des tests plus poussés sur la qualité de la terre.

.

Vous vous souhaitez aller encore plus loin ? Venez télécharger dès maintenant mon livre complet sur le sujet qui va réellement vous aider :

A mieux comprendre ce qui se passe sous vos pieds
– A reconnaitre votre type de sol
– A l’améliorer en fonction de VOTRE cas bien précis
– Et surtout, SURTOUT à voir votre potager au delà d’une simple saison potagère.

.

Cliquez sur la couverture pour le découvrir 😉

.

.

Je vous remercie de faire vivre ce blog, cela me touche toujours de voir que ce que je fais vous est utile. Je vous invite à partager cette vidéo sur les réseaux sociaux, je vous en serais très reconnaissant Clignement d'œil

.

.

.

N'oubliez pas !

Votre sous-titre ici.